Glaucome

Le glaucome est une pathologie souvent liée à une pression oculaire élevée qui provoque des lésions sur le nerf optique. Elle affecte le champ de vision qui se réduit à un effet de tunnel sur un œil ou les deux. La progression des lésions au fil du temps peut conduire jusqu'à la disparition de la vision centrale et atteindre la cécité.

Selon l'Inserm, le glaucome, qui est dans un tiers des cas héréditaire, touche 4 à 7% de la population et notamment :

  • 1 à 2% des plus de 40 ans ;
  • 10% des plus de 70 ans.
glaucome-6

L'importance du diagnostic précoce du glaucome

Malheureusement, à l'heure actuelle le glaucome ne se guérit pas. Comme il s'agit d'une pathologie asymptomatique, si elle n'est pas détectée par un contrôle ophtalmologique, elle peut évoluer pendant plusieurs années jusqu'à un stade avancé. C'est à ce moment-là seulement que le patient ressent une gêne pour lire ou conduire.
Aussi est-il primordial de consulter régulièrement un ophtalmologue afin de :

  • détecter le plus tôt possible la présence éventuelle d'un glaucome – notamment pour les personnes ayant des antécédents dans leur famille ;
  • mettre en place un traitement afin de stabiliser la maladie.

Au cours de la consultation, l'ophtalmologue effectue plusieurs examens qui peuvent permettre de dépister un glaucome :

  • le champ visuel ;
  • le fond d'oeil ;
  • la rétinographie ;
  • l'OCT.
glaucome-7

Les traitements du glaucome

S'il ne se guérit pas, en revanche le glaucome se traite et n'évolue pas à condition d'être diagnostiqué tôt.

Il existe plusieurs traitements possibles pour traiter le glaucome :

  • Les traitements médicamenteux ;
  • Les séances d'orthoptistes ;
  • Les traitements lasers ;
  • La chirurgie filtrante.

Si vous souhaitez réaliser un examen de dépistage du glaucome, contactez-nous dès aujourd'hui pour fixer un rendez-vous dans un de nos centres Ophtalys de Paris, de l'Île-de-France, de Lyon, de Nice ou de Strasbourg.

glaucome-8

Les traitements médicamenteux

Lorsqu'il conclut à la présence d'un glaucome, l'ophtalmologue commence par prescrire des gouttes ophtalmiques (collyres) à administrer chaque jour.

En fonction du type de glaucome et des résultats obtenus, il peut être amené à prescrire différents collyres :

  • des hypotonisants locaux ;
  • des prostaglandines ;
  • des bêtabloquants
  • plusieurs collyres en association.

Certains de ces traitements favorisent l'évacuation de l'humeur aqueuse tandis que d'autres en réduisent la synthèse.

À noter que ces traitements doivent être impérativement pris régulièrement. En effet, une administration irrégulière du traitement peut être tout aussi nuisible sur la perte de fibres optiques qu'une absence de traitement.
Ainsi, faut-il impérativement parler avec l'ophtalmologue avant d'arrêter le traitement et signaler la prise d'un traitement contre le glaucome à tout autre médecin, certains médicaments étant contre-indiqués.

La réadaptation

Dans le but d'optimiser la vision restante des personnes atteintes d'un glaucome, l'orthoptiste fait travailler les muscles internes et externes de l'œil. Il agit comme une sorte de "kinésithérapeute" des yeux.

Le traitement laser

  • Le traitement laser de l’angle irido-cornéen Il est utilisé pour les personnes ayant un glaucome peu évolué, avec des difficultés physiques d’instillation ou de mauvaise observance ;
  • Le traitement laser des procès ciliaires
    Ce traitement a pour objectif de réduire une partie des procès ciliaires, autrement dit les glandes produisant l’humeur aqueuse, afin d'abaisser la pression intraoculaire. Il est réservé aux personnes ne répondant pas au traitement thérapeutique (glaucome réfractaire) et avec une acuité visuelle faible (< 1/20). Du fait du risque d’endommagement des structures adjacentes et de la variabilité du résultat, son utilisation reste limitée.
glaucome-6

La chirurgie filtrante

En cas d'échec des collyres avec des altérations du champ visuel qui s’aggravent, de mauvaise tolérance au traitement médical, ou de réponse insuffisante au laser, une chirurgie filtrante peut être envisagée. Cette intervention sur le globe oculaire permet de filtrer l'humeur aqueuse, de stopper la progression du glaucome, mais pas de récupérer l'acuité visuelle perdue.

Puisqu'aucun traitement ne permet de guérir le glaucome, la prise en charge consiste à :

  • stopper la progression des lésions en faisant baisser la pression intraoculaire ;
  • améliorer la qualité de vie des personnes dont la vue est altérée ;
  • assurer un suivi à vie.

Les personnes atteintes d'un glaucome doivent consulter leur ophtalmologue tous les six mois et effectuer les examens de contrôle, même dans le cas où aucune gêne ne serait ressentie.

glaucome-7
glaucome-6

En parallèle du traitement, le suivi régulier est indispensable

Comme l'efficacité des traitements, qu'ils soient médicamenteux, lasers et chirurgicaux, peut diminuer avec le temps, voire devenir nulle, sans que le patient ne s'en aperçoive, les personnes atteintes d'un glaucome doivent être suivies régulièrement (au moins tous les 6 mois) et à vie.

Le suivi médical permet de :

  • prévenir et diagnostiquer une complication ou une aggravation ;
  • s'assurer que le traitement est efficace et bien toléré et que la prise en charge est optimale.

En fonction de si les atteintes évoluent ou pas, l'ophtalmologue maintiendra le traitement, le renforcera, voire le modifiera.

Le suivi régulier d'un glaucome inclut notamment :

  • un visite de contrôle tous les 6 mois ;
  • un examen du champ visuel chaque année ;
  • un OCT tous les ans.

Votre vision mérite les meilleurs soins. N'attendez pas pour faire contrôler vos yeux. Prenez rendez-vous dans un centre Ophtalys près de chez vous. Votre ophtalmologue effectuera un bilan approfondi.